Psychologue Wilky Sanon

Après avoir terminé ses études classiques en 2003 «à l’école JM Henriquez et au Collège Suisse de Jacmel», Wilky Sanon, né à Grand Gosier, dans la ville de Félix Maurisso Leroy, département du Sud-Est, avait reçu une bourse de l’État d’Haïti à poursuivre ses études en psychologie à l’Université La Havane à Cuba. Ce jeune homme a eu la chance de terminer ses six années de cours en psychologie. En 2008, en Haïti, Wilky Sanon figurait parmi les 7 érudiants haïtiens sur les 36 membres de sa classe (dans plusieurs régions) qui décident de retourner au Pays après leurs études à Cuba.

Le jeune psychologue Wilky Sanon a expliqué que malgré un contrat signé entre le gouvernement haïtien et des universitaires, dont l’objectif est de servir le pays en retour, cela n’empêche pas ces étudiants de tourner définitivement le dos à Haïti. Face à cette situation, Wilky est très critique à l’égard du gouvernement haïtien, ignorant son engagement envers les étudiants de pouvoir transmettre leurs connaissances au profit du pays en ne créant pas les conditions nécessaires permettant à ces jeunes professionnels de contribuer au développement d’Haïti.

«Être psychologue, ce n’est pas ma volonté, mais celle de la nature ou de Dieu. Le sang patriotique coule dans mes veines depuis mon enfance; L’un de mes rêves était d’aider les personnes en situation difficile », a déclaré Sanon, qui a vivement critiqué les autorités haïtiennes, principalement responsables selon lui, de la situation misérable d’Haïti. Ajoutant que «la plupart des étudiants ont toujours démontré leur volonté de retourner en Haïti après leurs études à l’étranger».>//pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js

(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
Wilky a estimé qu'Haïti est actuellement confronté à de graves problèmes dans le secteur des ressources humaines. Cependant, aucune politique d'intégration des ressources n'a été développée à ce jour par les dirigeants permettant aux etudiants du pays de rentrer chez eux. Il dénonce: «Les politiciens opportunistes qui se sentent plus à l'aise dans la misère du peuple. De plus, l'idéal de la jeunesse est souvent ignoré, en fonction des tendances politiques, sociales et économiques du pays ».

Notons que ce jeune psychologue, après six années d'études en psychologie clinique à Cuba, est abandonné par l'État haïtien, malgré l'investissement réalisé par le gouvernement pour ses études. Depuis son retour en Haïti, Wilky n'honore que des contrats avec des ONG. Il coordonne dans le département du Sud-Est, un projet psycho social et socioculturel, financé par «International Psycho social Organisation (IPSO)», une ONG allemande.

Espérons que cet exemple stimule le nouveau gouvernement, si prompt à demander haut et fort le retour de la diaspora éduquée chez lui, et qu'il prend rapidement toutes les mesures nécessaires, en commençant par offrir à ses étudiants boursiers des possibilités d'intégration sur le marché du travail avec un salaire décent, de servir son pays et contribuer à son progrès sur la voie du développement.

HL / Claudy Bélizaire
Tous droits réservés HaitiLibre / Claudy Bélizaire

Haïti/Affaire Nice Simon: mandat d’amener et interdiction de départ contre Yves Léonard

//pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js

(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Le substitut commissaire du gouvernement près le tribunal de première instance de la Croix-des-Bouquets, Me Edler Guillaume, suite à la mise en disponibilité du commissaire principal, vient d’adopter deux mesures significatives dans le dossier d’agression physique faite par Yves Léonard à l’encontre de sa concubine, Nice Simon, mairesse de la commune de Tabarre.
Comme première mesure, Me Guillaume vient d’émettre un mandat d’amener contre l’agresseur de la mairesse de Tabarre, en l’occurrence Yves Léonard pour tentative d’assassinat et voies de fait sur la personne de Nice Simon
//pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js

(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
Comme première mesure, Me Guillaume vient d’émettre un mandat d’amener contre l’agresseur de la mairesse de Tabarre, en l’occurrence Yves Léonard pour tentative d’assassinat et voies de fait sur la personne de Nice Simon.
Comme deuxième mesure, le substitut commissaire vient de passer, à travers une correspondance, instructions formelles au directeur général du service de l’immigration et de l’émigration, Joseph Cianciulli, lui demandant de prendre toutes les dispositions nécessaires question de mettre l’interdiction de départ à l’encontre de l’accusé Yves Léonard afin que ce dernier ne puisse laisser le pays par voies terrestre, aérienne et maritimes, ce, aux ordres de la justice.
Rappelons que la partie demanderesse, représentée par l’avocat Mario Delcy, a déposé, en milieu de journée, une plainte formelle au greffe du tribunal de grande instance de la Croix-des-Bouquets contre le citoyen Yves Léonard, pour avoir séquestré et battu la mairesse de Tabarre, Nice Simon, après une dispute concernant une enquête judiciaire dans la nuit du 02 octobre 2018.

Indonésie: à Palu, le bilan du séisme et du tsunami ne cesse de s’alourdir

En Indonésie, le dernier bilan après le terrible tremblement de terre suivi d’un tsunami qui a frappé l’île des Célèbes, le vendredi 28 septembre, fait état d’au moins 832 morts. Depuis la catastrophe, les hôpitaux peinent à faire face à la situation : il y a aussi plus de 500 personnes gravement blessées.
Avant d’être submergée par le tsunami, Palu était une ville relativement développée, à l’image de l’île des Célèbes, réputée pour ses randonnées de montagne et ses maisons en bord de plage. De cette carte postale il ne reste rien. Le pont jaune traversant la ville a été emporté par la puissance de la vague du tsunami, il est désormais sous l’eau. La mosquée au toit vert et arrondi est également à terre. Le centre commercial et plusieurs hôtels ont été totalement ravagés, c’est surtout là que les recherches se poursuivent pour tenter de sauver des survivants parmi les décombres.
//pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js

(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Détenus évadés

Les secours sont également très préoccupés par le sort de plusieurs centaines de personnes qui travaillaient pour un festival sur une plage de Palu, vendredi soir, peu avant l’arrivée du tsunami. Autre préoccupation : plus de la moitié des détenus de la prison se sont évadés lorsque les murs se sont effondrés à cause du séisme.

Des maisons d’habitations il ne reste quasiment rien ; les survivants qui n’ont pas pu être évacués sont donc dehors, certaines personnes sont même soignées à l’air libre tant les hopitaux sont débordés ; un peu partout on manque d’eau potable.

L’alerte tsunami levée trop tôt ?

Le séisme, dont l’épicentre était situé à 80 km de Palu a déclenché automatiquement l’alerte tsunami par l’Institut météorologique et de géophysique indonésien. Celle-ci a néanmoins été levé 34 minutes seulement après le tremblement de terre. Or, la vague n’est arrivée que quelques heures après.

Cependant, les autorités assurent que celle-ci est arrivée avant la levée de l’alerte. La vague, haute d’un mètre cinquante à trois mètres selon les dires, a largement inondé la ville, emportant sur son passage des voitures, des arbres des maisons, des lignes électriques et plusieurs centaines de victimes.

Le président indonésien Joko Widodo est arrivé à Palu dimanche pour observer le déploiement militaire destiné à porter assistance à la population. S’adressant aux militaires, le président vêtu d’une veste militaire de camouflage, leur a demandé « d’être prêts à travailler jour et nuit pour procéder aux évacuations » et aider la population. S’adressant à cette dernière, le chef de l’Etat a demandé de la patience, se disant conscient des « nombreux problèmes qui doivent être résolus dans un avenir proche, y compris ceux liés à la communication ».

——————————————————————————–

♦ Selon le dernier bilan fourni par Sutopo Purwo Nugroho, porte-parole de l’agence nationale de gestion des catastrophes, 821 personnes sont décédées à Palu et 11 autres à Donggala.

♦ 71 étrangers se trouvaient à Palu lors du séisme a précisé le porte-parole, dont la plupart sont en cours d’évacuation. Mais les autorités cherchent encore à localiser trois Français, un Sud-Corén et un Malaisien, a-t-il précisé.

♦ La zone touchée par le séisme et le tsunami n’inclut pas seulement la ville de Palu et celle de Donggala, mais également les localités de Sigi et Parigi Buton avec lesquelles aucun contact n’a enore pu être formellement établi.

Trump cède et ordonne une enquête du FBI sur le juge Kavanaugh

Washington (AFP) – Sous la pression grandissante y compris des républicains, Donald Trump a ordonné l’ouverture d’une enquête du FBI sur son candidat à la Cour suprême, accusé d’agressions sexuelles, repoussant de fait le vote très attendu au Sénat américain sur la confirmation de Brett Kavanaugh.

Le magistrat autour duquel s’est cristallisée une intense controverse cette semaine a indiqué accepter de coopérer.

Cette décision a clos une journée d’intense bras de fer et de rebondissements au Capitole autour de la confirmation du juge Kavanaugh, 53 ans, et laisse planer l’incertitude sur son accession à la plus haute juridiction du pays.
//pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js

(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

"J'ai ordonné au FBI de mener une enquête complémentaire" sur M. Kavanaugh qui ne devra pas prendre plus d'une semaine, a déclaré vendredi Donald Trump dans un communiqué. Il avait plus tôt de nouveau assuré Brett Kavanaugh de son soutien.

Le président américain a tweeté dans la soirée pour préciser que l'enquête venait tout juste de commencer. Brett Kavanaugh "sera un jour ou l'autre reconnu comme un vraiment formidable Juge de la Cour Suprême des Etats-Unis", a écrit M. Trump.

Debra Katz, l'un des avocats de Christine Blasey Ford, 51 ans, qui affirme que M. Kavanaugh a tenté de la violer lorsqu'ils étaient lycéens, a estimé qu'"aucune limite artificielle, tant du point de vue du temps que de l'ampleur ne devait être imposée" à l'enquête du FBI, selon des médias américains.

Les investigations seront "limitées aux accusations plausibles" portées contre le juge conservateur, a néanmoins précisé la commission judiciaire du Sénat.

Les démocrates demandaient depuis des jours une enquête du FBI.
Au cours de son enquête, la police fédérale américaine aura la possibilité d'interroger Mark Judge, l'ami de Brett Kavanaugh identifié par Mme Blasey Ford comme étant présent dans la chambre au moment de l'agression présumée au début des années 80.

M. Judge a indiqué vouloir coopérer avec toute agence en charge de l'enquête dans un courrier envoyé à la commission judiciaire du Sénat.
Le témoignage de Christine Blasey Ford devant les sénateurs jeudi a ému une grande partie des Américains, les autres prenant le parti du juge, dans un pays profondément polarisé. Brett Kavanaugh a nié catégoriquement toutes les accusations le visant devant les mêmes sénateurs.

C'est finalement un sénateur républicain clé pour l'issue du vote, Jeff Flake, qui est parvenu à forcer l'ouverture d'une enquête.
Dotés d'une très courte majorité au Sénat, à 51 contre 49, les républicains ne peuvent se permettre de perdre qu'une seule voix. En outre, les élections législatives de mi-mandat en novembre pourrait changer la donne.

- Enjeux cruciaux -

Plus tôt vendredi, la candidature de M. Kavanaugh avait reçu le feu vert de la commission judiciaire, dont les 21 membres ont voté strictement selon leur affiliation politique pour le recommander au vote en séance plénière de la chambre haute du Congrès.

Mais avant de voter "oui", le républicain modéré Jeff Flake avait exigé l'ouverture d'une enquête. "Le pays est en train de se déchirer et nous devons nous assurer d'une procédure en bonne et due forme", a-t-il déclaré.

Les enjeux sont cruciaux. Sous le coup de plusieurs accusations d'agressions sexuelles mais aussi perçu comme profondément ancré à droite, Brett Kavanaugh pourrait faire basculer du côté conservateur la haute cour, dont les juges sont nommés à vie.

Le Sénat a le dernier mot sur les nominations présidentielles à cette instance, arbitre des questions de société les plus épineuses comme le droit à l'avortement, le mariage homosexuel ou la régulation des armes à feu.

Devant la Cour suprême, non loin du Sénat, des dizaines de manifestants anti-Kavanaugh se sont rassemblés vendredi. Parmi eux, la musicienne Joan Baez a prononcé un discours et chanté.

- Sénateurs décisifs -

Un grand suspense demeure sur le vote fibal d'une poignée de sénateurs qui pourraient faire basculer la confirmation de Brett Kavanaugh. Jeff Flake notamment. Il avait annoncé dès vendredi matin qu'il voterait oui, avant d'être pris à partie dans les couloirs du Sénat par des femmes indignées.

"Vous me dites que mon agression ne compte pas, que ce qui m'est arrivé ne compte pas et que vous laissez les gens qui font ces choses accéder au pouvoir", a lancé l'une d'elles.

Visiblement affecté par ces échanges, et après des conciliabules avec ses collègues démocrates et républicains, il a demandé le report du vote.
Une demande applaudie par deux autres républicaines au vote incertain, Lisa Murkowski et Susan Collins, ainsi qu'un des démocrates qui pourraient au contraire voter en faveur du juge Kavanaugh, Joe Manchin.

"Je suis un conservateur, j'adorerai voir la confirmation du juge Kavanaugh et j'espère qu'on pourra y parvenir", a-t-il expliqué plus tard à des journalistes. "Mais je veux une meilleure procédure".

Du côté des démocrates, un sénateur élu dans les terres pro-Trump de l'Indiana et jouant sa difficile réélection, Joe Donnelly, a annoncé vendredi qu'il voterait contre Brett Kavanaugh. Face à une équation similaire, Joe Manchin et une autre démocrate, Heidi Heitkamp, réservent encore leur décision. Ils avaient tous trois voté pour le précédent candidat de Donald Trump à la Cour suprême, Neil Gorsuch

Les Ministres et Secrétaires d’État du Gouvernement Moïse-Céant

Dans le Journal Officiel Le Moniteur 173e année – N°156 du mercredi 5 septembre 2018 a été publié l’Arrêté nommant les membres du Cabinet ministériel, et l’Arrêté nommant les Secrétaires d’État, composant le Gouvernement Moïse-Céant, Arrêtés signé par le Premier ministre nommé Jean-Henry Céant et le Président de la République Jovenel Moïse.

Le cabinet est composé de 18 ministres dont 5 femmes (comme dans le cabinet précédent). 6 ministres (33%) des 18 ministres de l’administration Moïse-Lafontant sont reconduit dans leur poste (Agriculture, Éducation, Intérieur, Justice, Santé et Travaux Public).
//pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js

(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

4 Secrétaires d'État ont été nommés dont 3 Secrétaires d'État (75%) de l'administration Moïse-Lafontant sont reconduit dans leur poste : Emile Brutus (alphabétisation), Gérald Oriol jr. (intégration handicapés), Ronsard St Cyr (Sécurité Publique)

Cabinet ministériel :

Le citoyen Jean Claudy Pierre est nommé Ministre de la Planification et de la Coopération Externe ;
Le citoyen Bocchit Edmond est nommé Ministre des Affaires Étrangères et des Cultes ;
Le citoyen Ronald Décembre est nommé Ministre de l’Économie et des Finances ;
Le citoyen Jobert C. Angrand est nommé Ministre de l’Agriculture, des Ressources Naturelles et du Développement Rural ;
Le citoyen Fritz Caillot est nommé Ministre des Travaux Publics, Transports et Communications ;
Le citoyen Ronell Gilles est nommé Ministre du Commerce et de l’Industrie ;
Le citoyen Osner Richard est nommé Ministre de l’Environnement ;
La citoyenne Marie Christine Stephenson est nommée Ministre du Tourisme ;
Le citoyen Jean Roudy Aly est nommé Ministre de la Justice et de la Sécurité Publique ;
La citoyenne Mamatha Irène Ternier est nommée Ministre des Haitiens Vivant à l’Étranger ;
Le citoyen Jean Marie Reynaldo Brunet est nommé Ministre de l’Intérieur et des Collectivités Territoriales ;
Le citoyen Pierre Agénor Cadet est nommé Ministre de l’Éducation Nationale et de la Formation Professionnelle ;
La citoyenne Elise Gelin est nommée Ministre des Affaires Sociales et du Travail ;
La citoyenne Marie Greta Roy Clément est nommée Ministre de la Santé Publique et de la Population ;
La citoyenne Evelyne Sainvil est nommée Ministre à la Condition Féminine et des Droits des Femmes ;
Le citoyen Edwing Charles est nommé Ministre de la Jeunesse, des Sports et de l’Action Civique ;
Le citoyen Jean Michel Lapin est nommé Ministre de la Culture et de la Communication ;
Le citoyen Enol Joseph est nommé Ministre de la Défense ;

Secrétaires d’État :

Le citoyen Gérald Oriol est nommé Secrétaire d’État à l’Intégration des Personnes Handicapées ;
Le citoyen Emile Brutus est nommé Secrétaire d’État à l’Alphabétisation ;
Le citoyen Ronsard St-Cyr est nommé Secrétaire d’État à la Sécurité Publique ;
Le citoyen Eddy Jackson Alexis est nommé Secrétaire d’État à la Communication ;

HL/ HaïtiLibre

PRESS RELEASE

OBJECTIF: KITS SCHOLAIRES AUX ELEVES D’ECOLE FONDAMENTALE DE L’EXELENCE
ADRES: 31, RUE BELLEVUE, DELMAS 33
DATE: LUNDI 17, 2018, 10 HEURE DU MATIN

NAN BI POU REPONN AK OBLIGASYON KE FONDASYON RADYO DOUCEFM ENTENASYONAL BAY TET LI, LI KONTAN POU ENVITE NOU KOM TEMWEN DE YON EVE’NMAN D’ASISTANS SOSYAL KIFE PATI DE PI GWO REV FONDASYON AN DEPIL TE FONDE NAN LANE 2017.

JODIA NON SELMAN MATERYEL POU LEKOL AP DELIVWE JAN SA DWE FET SELON LWA FONDASYON AN, MEN TOU 5 TIMOUN AP JWEN’N ASISTANS POU LEKOL YO PEYE POU ANE YA EPI KONTINYE VOYE ZYE SOU YO PANDAN ANE SKOLE YA NAN MEZI RADIF KAPAB PANDAN LAP REMESYE PATISIPASYON TOUT MANM LI YO.

RADIF KOMANSE APATI DE YON FOWOM KI REYINI AYSYEN TOUT TANDANS NAN LANE 2017, YO TE WE LOBLIGASYON POU PA SELMAN AP PALE DE ASISTANS AK CHANJMAN AYTI BEZWEN SOU SIT SOSYAL YO, MEN OSI ANT AYSYEN KIPA GEN GWO MWAYEN, YO KA EDE MOUN KINAN PLIS NESESITE NAN LIMIT BONDYE BAYO. JODIA, NOU KA DI KE REV LA AKOUCHE.

RADIF PRAN PLEZI POU REMESYE TOUT MANM LIYO KI RANN REV SA REYEL NAN FASON PAYO, LI ESPERE KE LOT ZANMI VIN EDEL POTE FLANBO ASISTANS LAN LAKAY LOT TIMOUN, LIPA VLE YON EKLE KI PASE EPI KI BLIYE SAN ENPAK PAFET, MEN YON LIMYE KI EDE TIMOUN YO WE KLE JISKASKE YOKA EDE TET YO AK YON SEL KONDISYON, PA DOUBLE LEKOL LA.

MESI AK TOUT PARAN, DIREKSYON LEKOL LA KI AKSEPTE RADIF RANTRE LAKAY YO, MESI AK TOUT MANM, ZANMI, REPREZANTAN LAPRES KI PREZAN, MESI AK TOUT MOUN KI KONNEN ASISTE YON’N KINAN BEZWEN NESESE, KE LIMYE AK ESPWA KIFE VIV LA VINI E RETE AK TOUT ZANMI. MESI AK MANM AYTI KOU ETRANJE KI RANN AKOUCHMAN SA POSIB.

Les sœurs Osaka peuvent-elles remplacer les Williams?

Forte de son facile succès (6-3, 6-2), début 2018, au tournoi de Miami au premier tour face à l’ancienne numéro un mondiale Serena Williams, qui jouait alors son deuxième tournoi depuis son retour à la compétition après quatorze mois d’absence à la suite de sa grossesse, Naomi Osaka, bien plantée sur ses longues jambes, n’a laissé aucune chance à son idole en finale de l’US Open.

Son histoire

Née à Osaka le 16 octobre 1997, Naomi Osaka, 20 ans, 1 m 80, droitière, revers à deux mains, s’installe en 2000 aux USA avec sa famille à Long Island, New York, plus précisément pour être plus près de la famille de son père. Elle vécut ainsi avec sa grand-mère haïtienne, d’où son amour pour la cuisine de chez nous. Le père, Léonard François, grand admirateur de Venus et Serena, décida de s’inspirer des méthodes de la famille Williams pour former ses filles Mari et Naomi au tennis. Quelques années plus tard, ils déménagent à Broward, au sud de la Floride, et vivent dans une communauté haïtienne. De là, Naomi progresse au sein de la Harold Solomon Institute ProWorld Tennis Academy (Académie de Tennis SBT de Floride). Quand en 2013, la jeune femme devint une professionnelle de tennis, elle avait le choix de jouer soit pour les USA soit pour le Japon grâce à sa double nationalité. Mais son père choisit de lui faire jouer pour le Japon, voulant offrir plus d’opportunités à sa fille.

De passage à Port-au-Prince en octobre 2017, la lauréate de l’US Open 2018 avait confirmé l’information : « J’ai appris à jouer au tennis à l’âge de trois ans. En fait, j’ai été influencée par ma grande sœur Mari (actuellement 22 ans et joueuse professionnelle). On vivait à l’époque au Japon. Voyant que j’ai un énorme talent, mes parents ont pris la décision de s’installer à New York (USA) pour que je puisse progresser et ensuite en Floride. »

Pourquoi avait-elle visité Haïti ?

La décision de visiter Haïti, dit-elle, a été une décision personnelle. Elle ne tarit pas d’éloges envers la cuisine haïtienne. Elle en avait profité pour expliquer : « À New York, j’ai vécu avec plusieurs membres de la famille de mon père (grand-mère, cousines et cousins). On ne se nourrissait que de produits haïtiens. La cuisine haïtienne est juste formidable. J’avais déjà visité le Japon. J’avais à cœur de visiter Haïti. Bien que j’aie entendu là-bas des commentaires négatifs sur ce pays-là, j’avais du mal à y croire. C’est pourquoi j’avais une énorme envie de fouler le sol haïtien. J’ai visité la ville de mon père, Jacmel, et autres endroits du pays. J’ai pu constater qu’Haïti est un beau pays. Les commentaires négatifs ne reflètent pas toujours la réalité. » D’ailleurs, le lendemain de son sacre à la finale de l’US Open, la jeune femme s’est rendue à un restaurant haïtien à New York pour déguster un bon plat de “diri a legim”, son favori, a t-elle dit dans le post.

Naomi Osaka dans la peau d’une prophétesse

Avant de remporter son premier Grand Chelem, Naomi l’avait prédit lors de sa visite en Haïti. En témoignent ses déclarations datées d’octobre 2017 : « J’ai déjà gagné, en simple, un tournoi au Singapour. Le haut niveau ne se résume pas à gagner tout le temps. Vu que je suis nouvelle sur le circuit, il me faut acquérir de l’expérience. Pour le reste, j’ai disputé une pléiade de grands tournois. Si vous regardez les résultats, je ne suis pas trop loin de l’objectif fixé. Je sais que je dois encore travailler très dur pour l’atteindre. J’ai la force mentale, la confiance et la volonté d’aller de l’avant. Ce n’est qu’une question de temps pour moi afin de briller au plus haut niveau. D’autant plus que beaucoup d’Haïtiens, à New York, ont toujours fait le déplacement pour me supporter. Ma surface de prédilection est le dur, mais je n’ai aucun problème avec le gazon. En témoignent mes récents résultats au tournoi de Wimbledon ».

Naomi encourage l’Etat à investir dans les jeunes

Richardlyne François (12 ans), championne ITF-Cotecc de la région III des Caraïbes et grand espoir du tennis féminin haïtien, Christopher Borgelin (14 ans), Fritzterson St-Louis (13 ans), James Adler Germinal (14 ans) et Krishna Maurice (17 ans) sont, entre autres, les jeunes talents qui avaient accueilli Naomi Osaka à l’hôtel Karibe lors de son passage en Haïti. Ces derniers, après avoir échangé quelques coups de raquettes, sous les yeux rivés de la star du tennis mondial féminin, lui avaient remis un bouquet de fleurs en signe de remerciement. À propos de ces athlètes, Naomi, surprise par la qualité des échanges, eut à déclarer : « En les voyant jouer, sans crainte d’être démentie, je suis persuadée que le tennis juvénile haïtien promet un très bel avenir. Cependant, pour y arriver, ces jeunes auront besoin de l’aide de tout un chacun, car on ne fait pas de cadeau dans le haut niveau. »

Noami fière d’être Haïtienne

La fille de Léonard François et Tamaki Osaka avait promis de revenir en Haïti mais dans un cadre plus formel. « J’aurais bien aimé être l’ambassadrice de mon pays, car je me sens Haïtienne comme vous. Il y a de très beaux endroits en Haïti que l’on peut vendre à l’étranger. Ce sera un plaisir de le faire », confie la tenniswoman.

Naomi Osaka en chiffres

(1).- Naomi Osaka est la première Japonaise à s’imposer en Grand Chelem. Et elle n’est que la deuxième asiatique après la Chinoise Li Na (Roland-Garros 2011 et Open d’Australie 2014). (2).- Elle n’est que la deuxième joueuse à présenter un bilan de deux victoires en deux matches face à Serena Williams. Seule Sybille Bammer avait réussi la même chose. (7).- Le classement de Naomi Osaka lundi matin sera le meilleur classement de sa carrière. (11).- Naomi Osaka est née 11 jours avant que Serena Williams ne joue son premier match professionnel. (19).-Naomi Osaka est devenue, depuis samedi 8 septembre, la 19e joueuse ayant remporté l’US Open pour sa première finale en Grand Chelem.

Son palmarès

Naomi Osaka, entraînée depuis 2018 par Sascha Bajin, après avoir écarté David Taylor son ancien coach (2017), compte deux grands trophées à son palmarès. En effet, en finale du tournoi d’Indian Wells en Californie (mars 2018), elle s’imposa facilement (6-3, 6-2) face à la Russe Daria Kasatkina. Elle en avait profité pour gagner 22 places au classement WTA pour atteindre le 22e rang mondial. Et samedi 8 septembre, contre Serena Williams à Flusing Meadows, en finale de l’US Open, elle s’est adjugée son premier tournoi de Grand Chelem dans sa jeune carrière.

Le saviez-vous ?

La fusée Naomi Osaka, lauréate de l’US Open 2018, a déjà, par le passé, écarté l’aînée des sœurs Williams (Venus, alors 5e mondiale à deux reprises), soit en octobre 2017, au second tour de l’Open de Hong Kong et par forfait au troisième tour du tournoi d’Auckland en 2017.

N’est-ce pas une sorte de passation de pouvoir ?

On l’espère bien

Melania Trump pourquoi elle envisage de divorcer si son mari est réélu

Depuis l’arrivée au pouvoir de Donald Trump, des rumeurs courent à Washington selon lesquelles il y aurait de l’eau dans le gaz entre le président des Etats-Unis et son épouse, Melania. Certaines de ces rumeurs assurent même depuis le départ qu’un accord a été trouvé entre l’homme d’affaire et son épouse afin qu’elle reste reste à ses côtés jusqu’à la fin de son mandat présidentiel. Et si Donald Trump été réélu à la tête des Etats-Unis? A ce jour, le 45e président du pays à la bannière étoilée n’a toujours pas indiqué s’il comptait se représenter en novembre 2020. Toujours est-il que s’il décide de tenter sa chance une deuxième fois, il conserve de fortes chances de l’emporter. L’électorat outre-Atlantique aime la stabilité et préfère généralement conserver un chef d’Etat au pouvoir lors d’un second mandat. De plus, le magazine britannique Telegraph rappelle qu’au mois d’août 2018, 44% des Américains soutiennent encore Donald Trump. Voilà ce que craint par dessus tout Melania Trump: voir son mari être réélu.
//pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js

(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Selon Hollywood life, une source proche de la first lady assure qu'un second terme pourrait être fatal au mariage de Donald et Melania Trump. « Si Donald est réélu, assure la source du média, elle sera dévastée. Melania ne peut pas supporter quatre années supplémentaires sous une pression pareille. » Pour l'instant, la mère du jeune Baron Trump reste calme et attend de voir comment la situation va évoluer. « Le divorce reste une option crédible à ses yeux. Melania retient son souffle jusqu'à la fin du mandat de son mari et prendra alors les meilleures décisions possibles concernant son futur et celui de Baron. » Depuis l'arrivée au pouvoir de Donald Trump, la presse américaine évoque de façon récurrente la supposée dégradation de sa relation amoureuse avec son épouse. Les moindres faits et gestes de la première dame sont désormais disséqués pour tenter de déceler le moindre signe révélateur. Tour à tour, les médias américains ont ainsi remarqué les regards assassins parfois lancés par l'ex-top model à son mari, la réticence de Melania Trump de vivre avec son mari à la Maison Blanche, le refus répété de tenir la main du président lors de sorties officielles, les messages subliminaux envoyés au sujet des décisions politiques du POTUS, comme cette veste sur laquelle était écrit « I really don't care » ("Je m'en fiche complètement"). Courage Melania, encore 791 jours à tenir. A moins que Donald Trump ne soit réélu…

L’Europe se lance dans le projet de station spatiale Lunaire

On y va étape par étape” résume Franco Fenoglio, directeur des programmes de transport et de vol habités chez Thalès Alenia Space. “Nous avons commencé avec la station spatiale internationale en orbite basse autour de la Terre. L’étape suivant est de mettre en place une plateforme orbitant autour de la Lune avant d’envisager l’étape ultime : la colonisation de Mars” poursuit-il.
Cette station spatiale lunaire représente un projet pharaonique. Baptisé LOP-G (Lunar Orbital Platform-Gateway), il a été présenté pour la première fois par la NASA en 2017 sous le nom de “Deep Space Gateway”. Son utilité ? Servir de base avancée pour des explorations plus lointaines (dont Mars), et faciliter l’exploration et l’exploitation de la Lune elle-même. Par exemple à l’aide de robots que l’on n’aurait pas à faire redécoller après leur alunissage.
“De plus, poursuit Franco Fenoglio, une telle station nous ouvrirait de nouvelles possibilités en matière d’expériences scientifiques. En effet, avec la station spatiale Internationale, placée en orbite basse (400 kilomètres d’altitude NDLR), nous sommes encore protégés de bon nombre de rayonnements cosmiques dont nous devons impérativement évaluer les effets avant

Comment Kate Middleton s’est consolée après sa brève rupture avec le prince William en 2007

La vie n’a pas toujours été rose entre le prince William et Kate Middleton. Mariés en 2011 après huit années de relation, ceux qui se sont rencontrés à l’université se sont pourtant séparés quelques semaines en 2007. Pour faire face à cette rupture, celle qui est désormais duchesse de Cambridge avait pris l’option de s’éloigner un peu de la famille royale britannique et s’était alors rendue en Irlande, comme le racontait The Irish Times, à l’époque.

Accompagnée par sa mère, Kate Middleton avait visité la capitale Dublin et avait rencontré l’artiste Gemma Billington avec qui elle était devenue très amie à tel point que cette dernière était présente à son mariage avec le prince William, quatre ans plus tard. Des amis avaient également rejoint Kate et Carole Middleton en Irlande, en jet privé. Ensemble, ils avaient fait la fête et ainsi permis à la mère de George, Charlotte et Louis de se vider la tête quelques jours après sa séparation et avant que les médias ne soient au courant de cette dernière.

Cette rupture qui s’est déroulée en avril 2007 n’avait duré que quelques jours. Selon des proches de la famille royale, Kate Middleton et le prince William avaient renoué contact en juin avant de s’afficher ensemble publiquement en octobre de la même année. La suite, vous la connaissez : un sublime mariage et trois enfants
https://fr.yahoo.com/news/kate-middleton-s-apos-consol%C3%A9e-144752496.html