Défiant Trump, le Sénat américain approuve le blocage des ventes d’armes à trois pays arabes

Le Sénat américain a approuvé le blocage des 22 projets de vente d’armes par l’administration Trump à trois pays arabes.

Avec le soutien de plusieurs sénateurs républicains, le Sénat a voté à 53 pour et 45 contre sur deux résolutions destinées à bloquer deux des projets et à 51 contre 45 sur les 20 autres. Le résultat des votes démontre le mécontentement des législateurs envers la décision prise en mai dernier par l’administration Trump d’effectuer la vente de ces armes, d’un montant de 8,1 milliards de dollars, en direction de l’Arabie saoudite, des Emirats arabes unis et de la Jordanie sans passer par un examen du Congrès. Le mois dernier, l’administration Trump avait invoqué la provision d’urgence d’une loi sur le contrôle des exportations d’armement en vue de mener à terme les 22 projets de vente d’armes aux trois partenaires régionaux américains, dans le but de contrer les « menaces » iraniennes. Les trois résolutions devraient être confirmées à la Chambre des représentants contrôlée par les démocrates, qui ont promis de suivre l’exemple du Sénat dans le blocage des ventes, selon les médias américains.

Pourtant, ni la Chambre des représentants ni le Sénat ne devraient parvenir à rassembler les deux tiers de voix nécessaires pour outrepasser le veto qui devrait être finalement opposé par l’administration Trump. Les médias américains ont rapporté l’intention de la Maison Blanche d’user de cette arme institutionnelle afin de lever le blocage.

Bahamas : environ une vingtaine de ressortissants haïtiens sans-papiers traqués dans leur sommeil et appréhendés par la police

A New Providence, environ une vingtaine d’haïtiens ont eu leur sommeil troublé lundi dernier quand des agents de l’immigration ont fait irruption dans leur domicile, bien avant le soleil levant.
Le groupe de ressortissants arrêtés est composé de douze (12) femmes, trois (3) hommes et (3) mineurs. Ils ont tous été conduits vers le centre de détention de Carmichael Road pour le suivi du processus d’expulsion vers leur pays d’origine.
Toutefois, parmi les 17 interpellés, a appris Rezo Nòdwès, treize (13) d’entre eux, après analyse des dossiers et interrogatoire, ont été incarcérés au centre de détention pour diverses infractions en matière d’immigration, notamment pour certains l’entrée illégale sur le territoire des Bahamas et pour d’autres, dépassement excessif de la limite réglementaire du permis de séjour accordé à tout « visiteur« .

Incendies de Californie: PG&E devra verser 1 milliard de dollars d’indemnités

Le fournisseur électrique californien PG&E va verser 1 milliard de dollars d’indemnités à 14 collectivités territoriales victimes des incendies de forêt en Californie. Cet accord à l’amiable doit encore être validé par un tribunal. Les autorités mettent directement en cause la société PG&E dans la quasi-totalité des départs de feu de 2017 et 2018 en Californie, notamment le plus meurtrier et destructeur de l’histoire de l’État, celui de Paradise.

Ce milliard de dollars de réparations répond aux plaintes des feux de 2017, 2015 et celles déposées après l’incendie Camp Fire qui a rasé la ville de Paradise en novembre 2018, tuant 85 de ses habitants.

Câble vétuste

Selon les conclusions de l’enquête des pompiers californiens publiée en mai, ce gigantesque incendie a été déclenché par la chute d’un câble vétuste détaché d’un pylône vieux de près d’un siècle. Un câble de PG&E, la sulfureuse société électrique californienne au lourd passif judiciaire, plusieurs fois condamnée pour sa responsabilité dans différentes catastrophes meurtrières depuis près de 30 ans.

Face au montant vertigineux des dégâts des feux californiens dont les estimations oscillent autour de 30 milliards de dollars, la firme s’est placée en janvier dernier sous la protection de la loi américaine sur les faillites, se déclarant incapable de couvrir la totalité des indemnités. Ce que contestent vigoureusement les avocats de sinistrés.

Guerre des Gangs dans l’Artibonite

Ce weekend dans l’Artibonite, des affrontements armés entre gangs rivaux auraient fait au moins 8 morts (dont 6 membres de gangs) ainsi que 2 morts et plusieurs blessés au sein de la population selon un bilan provisoire… À l’origine de cet affrontement des hommes de mains du Gang de « Ti Sourit », opérant dans la zone de Pirard qui ont attaqué samedi soir un conteneur sous la protection de 4 homme armés d’Arnel en provenance de Port-au-Prince et destiné à Arnel et ses hommes. Dimanche des échanges de coups de feu ont de nouveau éclatés entre les deux gangs rivaux, lorsque les hommes d’Arnel Joseph ont tenté de récupérer le container. Lors de cet affrontement, selon les informations disponibles, le Chef de gang Arnel Joseph, aurait été blessé légèrement par une balle à une jambe ou au pied, sans que l’on puisse confirmer cette information pour le moment. Rappelons que ces violences armées de gangs, qui perdurent depuis des semaines dans le Bas Artibonite, ont déjà obligé plus de 2,000 paysans à quitter leurs terres et leurs maisons avec leur famille pour leur sécurité

Yannick Lahens : “Haïti est le premier pays du Sud créé par la modernité

L’écrivaine haïtienne Yannick Lahens, prix Femina 2014 pour son roman “Bain de lune”, a donné du 21 mars au 3 juin 2019 un cycle de cours au Collège de France sur Haïti et sa littérature. Pour La1ere.fr, elle revient sur son expérience à la tête de la première chaire des Mondes francophones.

L’Indo-Pacifique, théâtre de lutte d’influence entre les États-Unis et la Chine

L’Indo-Pacifique a le vent en poupe. Cette formule a remplacé l’ancienne Asie-Pacifique et désigne dans sa conception la plus extensive un continuumsécuritaire s’étendant des côtes est-africaines à la façade occidentale des Amériques. Dominée longtemps par les États-Unis, la région voit ses équilibres d’antan se fracasser sur les ambitions d’une Chine montante.

Depuis quelques années, le concept de l’Indo-Pacifique est devenu le leitmotiv incontournable des rencontres portant sur les mutations géopolitiques en Asie. L’année 2019 ne déroge pas à la règle. Le Shangri-La Dialogue, qui est la grande réunion annuelle des experts et responsables sécuritaires d’Asie, a été dominé cette année (du 31 mai au 2 juin) par les Américains venus détailler leur stratégie « indo-pacifique » sur fond de tensions commerciales grandissantes américano-chinoises.

« L’Indo-Pacifique est notre théâtre stratégique prioritaire », a martelé Patrick Shanahan, le secrétaire à la Défense américain par intérim dont c’était la première sortie majeure en Asie. Le nouveau chef du Pentagone a profité de ce forum pour affirmer l’ambition de l’administration Trump d’instaurer un nouvel ordre sécuritaire en Asie afin de s’assurer qu’ « aucune nation ne puisse faire main basse sur l’Indo-Pacifique ». Comprenez : la Chine.

Russe est l’un des 10 pays les plus dangereux au monde

Le ministre russe de l’Industrie et du Commerce, Denis Manturov, avec un fusil à la Foire internationale de la défense à Abu Dhabi, le 22 février 2015.

Stringer/REUTERS Selon le rapport de l’Institute for Economics and Peace, la Russie possède l’un des taux d’exportation d’armes par habitant les plus élevés. Par ailleurs, le pays est fortement militarisée, ce qui explique en partie son rang dans ce classement.

Depi Prezidan ale tout dosye fini, eske Opozisyon an vreman vle prose nan dosye Petro Karibe ya?

Si nap mande lajan epi nap brile lekol, si nap mande pou prezidan ale sanl pa jije, si non ansyen prezidan yo pa mansyone nan rapo a, si nou pa cheche tout konpayi kite gen kontra yo epi nou rete sou yon sel moun, eske nou vle prose ya fet vre? Sel pedan rele pep la, pyes lot moun anko.

Ex-président Martinelli quitte la prison et assigné à résidence surveillée

L’ancien président du Panama, Ricardo Martinelli (2009-2014), qui risque 21 ans de prison, selon les quatre chefs d’accusation retenus contre lui, est passé pour l’instant de la prison préventive à l’assignation à résidence surveillée, pendant tout le déroulement de son procès pour espionnage et corruption. Dans leur décision de mardi dernier, les juges du tribunal de première instance ont indiqué que l’interdiction de quitter le pays est toujours maintenue et que l’inculpé de président devait remettre ses passeports et tout document de voyage y relatif dans les 24 heures Dimanche 16 juin 2019 (hipren.com)–Une Cour d’Appel a confirmé vendredi le changement de régime de détention préventive dans une cellule à l’assignation à résidence de l’ancien président Ricardo Martinelli. Ainsi en a décidé mardi le tribunal qui poursuit Martinelli, 67 ans, pour crime présumé d’espionnage politique et de détournement de fonds pendant son mandat de 5 ans (juillet 2009 – juillet 2014).

Parallèlement à la ratification de la détention à domicile, l’obstacle à quitter le Panama et l’ordre de remettre les passeports à la Justice, tels que déterminés par le tribunal de première instance ont été maintenus, a informé le pouvoir judiciaire (JO). Seule « une des mesures imposées par le tribunal de première instance, a été partiellement modifiée« . Elle concerne le fait que (maintenant) l’ inculpé de président peut utiliser les réseaux sociaux pour n’importe quel sujet, à l’exception de ceux concernant ce processus et le procès en continuation en lui-même, a ajouté la source judiciaire. L’ex-président Martinelli a plaidé non-coupable des quatre chefs d’accusation retenus contre lui par le Bureau du Procureur pour avoir mis sous table d’écoute des adversaires politique.

Il encourt une peine de 21 ans de prison. A ne pas confondre Martinelli avec Martelly, sous le gouvernement duquel en Haïti (2011-2016), des millions de dollars de fonds de Petro Caribe ont été détournés dans des projets bidons de développement et d’activités sportives et sociales, particulièrement les 25 Stades de Laurent Lamothe, Ti Manman Cheri, l’aéroport de ile-à-Vache, les contrats de réhabilitation de route de Borgne passés avec Agritrans et Betex…selon le rapport d’audit de la Cour des Comptes.

Kisa kap chanje si Prezidan Jovenel ale

depi plizye jou yon chanson ap chante nan lari Potopwens ak nan dives vil provens Peyi d’Ayti “vle pa vle fol ale”  nan bouch timoun tout laj yon sel kesyon kap poze “kote lajan fon petro karibe a”? yon lit ki konsene tou Aysyen ki komanse pa yon group moun enkoni ki rele Petro Challengers sou tout sit sosyal yo depi plis pase 1 an.

Bagay sa komanse epi sekwe premye minis Lafontan e koz li pedi pouvwa sanl pat ni depwe ni delwen enplike nan kesyon lajan fon petro karibe, li bay gro gagan’n ak minis Ceant kite vin pote sekou ak ajanda pal tou pare men rezilta egal a zewo jiskaske yon group senate ak depite bal yon vot non konfyans epi voyel ale.

Kiyes kap finase lit sa, poukisa mesye kigen lajan yo rantre ladan, ki entere yo genyen? jiska prezan selon sa anpil moun konstate, genyen anpil zanmi kipawe kile pou dosye sa fini, voye Prezidan jovenel ale ka mete fen an dosye a ak pesekisyon kont moun ki koupab yo, men nan fen jounen kiyes kap genyen? repons lan kle, tout konpayi kite jwenn kontra kipa onore yo, tout zanmi boujwa ak fanmi yo ap soti sel gayan paske pep la seyon pedan etenel.

G. Felix